Month: septembre 2019

Exploiting local facilities for post-pulmonary rehabilitation maintenance programs in fibrotic idiopathic interstitial pneumonia patients: A pilot study

Chéhère B, Grosbois JM, Chenivesse C, Wallaert B, Bougault V. (2019) Exploiting local facilities for post-pulmonary rehabilitation maintenance programs in fibrotic idiopathic interstitial pneumonia patients: A pilot study. Respir Med Res. 76:45-47. doi: 10.1016/j.resmer.2019.07.006.

Résumé : Les programmes de réhabilitation respiratoire améliorent les capacités physiques, la qualité de vie et les symptômes des patients atteints de pneumopathies interstitielles diffuses fibrosantes (PID-f). Cependant, ces bénéfices ne sont pas maintenus à long terme (6 mois post-RR). Cette étude pilote montre l’intérêt et la faisabilité de proposer aux patients PID-f d’intégrer une structure proposant des activités physiques adaptées (APA) proche de chez eux à la suite d’un stage de RR de 8 semaines à domicile pour maintenir des bénéfices (tolérance à l’effort et symptôme) à 6 mois post-RR.

An Overview of the Cardiorespiratory Hypothesis and Its Potential Contribution to the Care of Neurodegenerative Disease in Africa

Agbangla N, Fraser S, Albinet C. (2019) « An Overview of the Cardiorespiratory Hypothesis and Its Potential Contribution to the Care of Neurodegenerative Disease in Africa. » Medicina, 55, 601; doi:10.3390/medicina55090601

Résumé : L’objectif de la présente revue narrative était d’examiner la contribution de l’hypothèse cardiorespiratoire dans la prise en charge des personnes âgées africaines atteintes de maladies neurodégénératives ou de troubles cognitifs légers. Après analyse des documents retrouvés dans la littérature, les résultats ont révélé qu’aucune étude n’a examiné les effets de la condition physique cardiorespiratoire sur les maladies neurodégénératives en Afrique. Or les pays africains ont une population vieillissante qui est en croissance et qui sera confrontée à un risque accru de déclin neurodégénératif. Il est donc impératif que des projets de recherche soient développés pour explorer le rôle de la condition physique cardiorespiratoire dans la prévention des maladies neurodégénératives dans les pays africains.

Sociology of sports organizations: a general perspective, limits and views in France

Bernardeau-Moreau D (2019) Sociology of sports organizations: a general perspective, limits and views in France. Sport in Society. DOI: 10.1080/17430437.2019.1636783

Résumé : Cet article se propose de faire un état des lieux de la sociologie des organisations sportives en France depuis ses premiers travaux parus dans les années 80. Si son développement coïncide avec la professionnalisation d’un secteur resté longtemps étatisé et institutionnalisé, nous verrons que trois axes de développement peuvent être identifiés, portant sur les groupes d’intérêts, les gouvernances et les configurations. Puis nous traiterons des limites opératoires de cette discipline et évoquerons ses perspectives d’évolution.

Physiological adaptations to repeated sprint training in hypoxia induced by voluntary hypoventilation at low lung volume

Woorons X, Millet GP, Mucci P (2019) Physiological adaptations to repeated sprint training in hypoxia induced by voluntary hypoventilation at low lung volume. Eur J Appl Physiol 119(9): 1959-1970.

Résumé : Cette étude avait pour objectif principal de déterminer les adaptations physiologiques après un entraînement de répétitions de sprints en hypoxie induite par hypoventilation volontaire à bas volume pulmonaire (RSH-VHL) chez des cyclistes très entraînés. Les résultats montrent qu’après 6 séances de RSH-VHL réparties sur 3 semaines, les indices de volume sanguin musculaire et d’extraction d’oxygène mesurés au cours d’un test de répétitions de sprints sont restés inchangés. En revanche, la consommation d’oxygène mesurée dans le même test et la concentration maximale de lactate à la fin d’un test de Wingate ont été significativement augmentés. Ces adaptations ont probablement contribué à l’amélioration de la capacité à répéter des sprints (+ 7.7%) et de la performance anaérobie sur le Wingate test (+ 6%). Dans le groupe contrôle, aucune adaptation physiologique et aucune amélioration de performance n’ont été observées après les 3 semaines d’entraînement.

© 2019

Theme by Anders NorenUp ↑