Directeur : Serge BERTHOIN, PU, Lille 2
Directeur adjoint : Bruno BASTIDE, PU, Lille 1

L’équipe APMS réunit des compétences scientifiques et méthodologiques permettant d’étudier sous différents aspects les adaptations et dysfonctionnements des fonctions musculaires, neuro-musculaires, respiratoires et métaboliques liées à l’activité ou l’inactivité physiques.

L’équipe est structurée autour de quatre thématiques de recherche :

Thème 1 : Adaptations et dysfonctionnements de la fonction neuromusculaire
Responsable : Marie-Hélène CANU
Le projet concerne la compréhension des mécanismes moléculaires fondamentaux impliqués dans la régulation des transformations musculaires et nerveuses liées à une période d’inactivité. Les objectifs sont :

  • d’approfondir et analyser les mécanismes fondamentaux sous-tendant les transformations musculaires lors d’une atrophie fonctionnelle (voies de signalisation, modifications post-traductionnelles dont la O-GlcNAcylation, plasticité transcriptionnelle), et identifier des cibles thérapeutiques potentielles ;
  • de comprendre les mécanismes sous-tendant la plasticité corticale dans une telle situation, et évaluer son importance dans le déficit de la fonction motrice ;
  • de proposer et tester des approches thérapeutiques innovantes permettant de réduire les effets délétères d’un alitement prolongé (atrophie musculaire, instabilité posturale…).

Thème 2 : Adaptations et dysfonctionnements respiratoires à l’exercice
Responsable : Patrick MUCCI
Le projet concerne la compréhension des mécanismes physiologiques impliqués dans les limitations/altérations/dysfonctionnements des différentes étapes de la cascade de l’oxygène au cours de l’exercice physique : de l’apport par le système pulmonaire jusqu’à l’utilisation de l’O2 par les tissus. Les principaux objectifs sont :

  • d’approfondir les connaissances sur l’étiologie et la physiopathologie de limitations et de déficiences du système respiratoire à l’exercice musculaire ;
  • d’optimiser :
    • la prise en charge des personnes par l’activité physique à des fins de prévention primaire ou secondaire,
    • l’entraînement de sportifs, en étudiant les répercussions de l’activité physique chronique sur la cascade de l’oxygène ;
  • d’optimiser la prise en charge de patients présentant des pathologies à versant respiratoire en étudiant les répercussions de cette prise en charge sur leurs limitations à l’exercice physique.

Thème 3 : Adaptations et dysfonctions métaboliques à l’exercice
Responsable : Elsa HEYMAN
Le projet concerne d’une part l’exercice aigu comme situation expérimentale permettant de mettre en évidence l’effet de pathologies sur les réponses métaboliques à un stimulus physiologique, et d’autre part l’exercice chronique comme moyen thérapeutique d’améliorer la santé de sujets à risque de développer, ou présentant des maladies métaboliques. Les pathologies d’intérêt sont le diabète de type 1 (DT1), l’obésité et l’anorexie mentale.

Thème 4 : Déterminants de santé et pratiques physiques et sportives
Responsable : Grégory DUPONT
Le projet s’articule autour d’une démarche épidémiologique d’analyse des déterminants associant positivement « pratiques physiques et sport » et « bonne santé » et débouche sur la proposition de conduites à tenir. Notre approche concerne les publics jeunes.
Chez les sujets non compétiteurs, notre projet porte sur l’association entre les déterminants biomédicaux (sédentarité versus activité physique, place de la nutrition, place du sommeil et de la fatigue) et leurs conséquences sur le niveau de santé globale de l’individu, son maintien et son optimisation.
Chez les sportifs de haut niveau, un intérêt particulier est porté à la fatigue, qui est fortement accidentogène et facteur de comorbidité. Sa modélisation est abordée sous deux angles : musculaire et psycho-cognitif. Les stratégies de contre-mesures, de recours à l’apprentissage et de modèles de prédiction pour gérer la fatigue psycho-cognitive ainsi que l’utilisation du froid pour accélérer le processus de récupération et prévenir le risque de blessures sont testés.