Category: Nouvelles publications (page 1 of 9)

L’affiche un moyen de communication et de promotion touristique : le cas de la Normandie (1880-1960)

Christophe Pécout, L’affiche un moyen de communication et de promotion touristique : le cas de la Normandie (1880-1960). In La communication touristique, Vers de nouvelles interfaces ? AQUILINA manuelle, PUGNIÈRE-SAAVEDRA Frédéric, MAHÉO Claire (dir.), Editions Hermann, 2018 : 319-337.

Résumé (de l’ouvrage collectif) : Que nous apprend cet ouvrage sur la communication touristique ? À l’heure de l’hyperconcurrence des destinations touristiques, du cybertourisme (e-tourisme) et du tourisme mobile (m-tourisme), les moyens classiques de communication sont-ils encore pertinents ? Quelles sont les formes émergentes de ces dispositifs ? Comment s’articulent-ils avec le marketing touristique (marketing expérientiel, marketing des destinations, etc.) ? La communication touristique ne cultive-t-elle pas volontairement une forme d’ambiguïté entretenue par les acteurs du secteur lui-même dans la relation entre le prestataire et le touriste ? Selon l’expression consacrée, la communication touristique vend-elle encore du rêve ? Ces questions trouvent des éléments de réponse dans cet ouvrage pluridisciplinaire grâce à des contributions qui font l’objet de recherches actuelles et financées par l’Agence nationale de la recherche (ANR). Les 23 contributeurs sont issus de l’histoire, des sciences de l’information et de la communication, des sciences de gestion, de la géographie, du droit et des sciences du langage.

Cannabis et associés

Gamelin FX. Cannabis et associés. Sport et Vie 2018, 170 : 34-41.

Résumé : Le cannabis ne se résume pas qu’au delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) le principe psychoactif de la plante. Le cannabidiol (CBD) en est un autre composé qui attire les industries pharmaceutiques, mais également le milieu sportif. Cet article fait le point sur les différentes utilisations que le sportif pourrait faire du CBD.

Cognitive performance and self-reported sleepiness are modulated by time-of-day during a mountain ultramarathon

Hurdiel R, Riedy SM, Millet GP, Mauvieux B, Pezé T, Elsworth-Edelsten C, Martin D, Zunquin G, Dupont G. Cognitive performance and self-reported sleepiness are modulated by time-of-day during a mountain ultramarathon. Res Sports Med 2018,26(4):482-489.

Résumé : La somnolence (échelle de somnolence de Karolinska), la durée du sommeil subjective ainsi que les performances cognitives (tâche de substitution de symboles) ont été évaluées chez quatre-vingt-douze finishers de l’Ultra Trail du Mont Blanc 2015 (168 km – 10000 m D+). Ils ont été testés la veille de la course et jusqu’à huit points de contrôle pendant la course. Les coureurs ont rapporté 23.40 ± 22.20 minutes de sommeil pendant la course (temps de course allant de 29.38 à 46.20 heures). En cohérence avec notre hypothèse de départ, la somnolence à augmenté et les performances cognitive ont diminués au cours de cette course et cela a été modulé par l’heure de la journée, avec une plus grande somnolence et des diminutions de performance plus importantes au coeur de la nuit (pic de forme en fin d’après midi, rythmicité de 24h). Les coureurs qui avaient dormi sur le parcours avant d’avoir effectué les tests avaient de moins bonnes performances cognitives lors de ces tests, ce qui peut suggérer que les siestes sur le parcours ont été prises à cause d’un effort extrême et à cause de l’épuisement. Cette étude fournit des preuves que les déficits de performance cognitive et la somnolence dans les épreuves d’ultra endurance sont sensibles à la durée de la course mais aussi à l’heure du jour.

O-GlcNAcylation site mapping by (azide-alkyne) click chemistry and mass spectrometry following intensive fractionation of skeletal muscle cells proteins

Deracinois B, Camoin L, Lambert M, BoyerJ-B, Dupont E, Bastide B, Cieniewski-Bernard C. O-GlcNAcylation site mapping by (azide-alkyne) click chemistry and mass spectrometry following intensive fractionation of skeletal muscle cells proteins. J Proteomics 2018, 186 : 83-97.

Résumé : Afin de mieux appréhender le rôle de la O-GlcNAcylation, une glycosylation atypique, dans les mécanismes intracellulaires de cellules musculaires squelettiques, il est aujourd’hui indispensable de localiser précisément les sites modifiés par cette glycosylation au niveau de protéines d’intérêt. Grâce à une stratégie de « Click chemistry » et une analyse par spectrométrie de masse, nous avons identifié plus de 620 sites de O-GlcNAcylation au niveau de protéines musculaires (notamment des protéines structurales) extraites de cellules musculaires C2C12 différentiées en myotubes. En particulier, nous avons localisé de nombreux sites de O-GlcNAcylation dans différents domaines d’interaction protéine-protéine, suggérant que la O-GlcNAcylation est un acteur majeur de l’organisation et la réorganisation du sarcomère et par extension, des myofibrilles. De plus, certains sites identifiés correspondent à des sites mutés dans certains pathologies neuromusculaires, notamment les desminopathies, caractérisées par une déstructuration marquée des myofibrilles.

Exercise-Induced Bronchoconstriction and the Air We Breathe

Rundell KW, Smoliga JM, Bougault V. Exercise-Induced Bronchoconstriction and the Air We Breathe. Immunol Allergy Clin North Am 2018,38(2):183-204.

Résumé : Cet article fait la synthèse des mécanismes d’action des différents polluants atmosphériques et irritants inhalés sur les bronches chez les personnes saines ou asthmatiques, sportives de haut niveau ou du dimanche qui les inhalent à l’effort. Sont revus les effets de chaque polluant isolé et des polluants combinés, sur le stress oxydant, l’inflammation, les symptômes respiratoires, les  volumes et fonctions bronchiques. Il n’y a actuellement aucun doute sur le fait que l’hyperventilation d’effort en milieu pollué accentue les problèmes respiratoires chez des personnes déjà sensibilisées par une maladie chronique, mais cet article souligne également le fait que les sujets sains et surtout les sportifs peuvent y être particulièrement sensibles et développer des pathologies respiratoires avec les années d’entraînement.

Social inclusion through sports. A short comparison of Italy and France

Bortoletto N., Porrovecchio A., Social inclusion through sports. A short comparison of Italy and France, Society Register, 2(1), 2018, p. 39–58, ISSN 2544-5502, http://societyregister.eu/ DOI: 10.14746/sr.2018.2.1.03

Résumé : Les récentes vagues d’immigration en Italie et en France se sont avérées être un problème complexe et multidimensionnel. S’agissant de la gestion de processus d’intégration/inclusion sociale, l’activité physique a offert des opportunités significatives bien que controversées. Du côté italien, ces pratiques n’ont pas encore été institutionnalisées, alors que comparativement du côté français l’approche est plus organique et repose sur une tradition plus consolidée. Dans le cadre de cet article, nous proposons une comparaison descriptive et théorique entre les actions menées dans les deux pays, basée sur des études de cas que nous considérons significatifs.

Se sentir bien dans chacun des lieux de l’espace scolaire au collège. Le rôle de l’autonomie, de l’appartenance sociale, de la perception du lieu et du sentiment de sécurité

Joing, I., Vors, O., Llena, C. & Potdevin, F. Se sentir bien dans chacun des lieux de l’espace scolaire au collège. Le rôle de l’autonomie, de l’appartenance sociale, de la perception du lieu et du sentiment de sécurité, Spirale/ Spiral-E 2018, 61, 19-40.

Résumé : L’objet de ce travail est d’examiner et d’expliquer la variation des expériences vécues au collège (composante affective du bien-être subjectif) en fonction des lieux fréquentés par l’élève. De nombreuses recherches questionnent le bien-être en contexte scolaire de manière globale sans distinguer nécessairement les différents lieux de l’espace scolaire. La présente recherche postule que le bien-être au collège varie quotidiennement en fonction des lieux fréquentés par l’élève et que cette variation peut s’expliquer par le degré de satisfaction des besoins psychologiques et/ou physiologiques dans chacun des lieux, par la perception physique du lieu ou encore par le climat qui y règne. L’enquête de terrain a été menée auprès de 2028 élèves issus de dix collèges publics des Hauts-de-France. Après avoir identifié les lieux pour lesquels les élèves déclarent vivre le plus d’expériences positives (à savoir la cour de récréation, la cantine, la salle de sport et le CDI) et ceux pour lesquels les scores de bien-être affectif sont significativement bas (les lieux institutionnels tels que l’administration, le bureau de la vie scolaire ou du CPE, ainsi que les toilettes), les résultats révèlent que la qualité des expériences vécues dans un lieu est conditionnée par le fait de vivre des activités qui contribuent à la satisfaction des besoins d’affiliation et d’autonomie, de percevoir le lieu comme agréable, accueillant et propre, de ne pas être victime d’incivilités par les pairs, et de se sentir en sécurité.

One-week cocoa flavanol intake increases prefrontal cortex oxygenation at rest and during moderate-intensity exercise in normoxia and hypoxia

Decroix L, Tonoli C, Lespagnol E, Balestra C, Descat A, Drittij-Reijnders MJ, Blackwell JR, Stahl W, Jones AM, Weseler AR, Bast A, Meeusen R, Heyman E. One-week cocoa flavanol intake increases prefrontal cortex oxygenation at rest and during moderate-intensity exercise in normoxia and hypoxia. J Appl Physiol 2018,1;125(1):8-18.

Résumé : Les flavanols des fèves de cacao sont connus pour avoir des propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires, et pour améliorer la capacité de dilatation des vaisseaux sanguins. Dans cette étude, 12 cyclistes bien entraînés ont réalisé un exercice exhaustif (comprenant deux contres la montre de 30min) à 2 reprises, une fois après avoir pris une gélule contenant les flavanols de cacao, et l’autre fois après avoir consommé une gélule placebo. Les résultats montrent que les flavanols du cacao augmentent les capacités antioxydantes sanguines sans toutefois améliorer les marqueurs de vasodilatation étudiés ainsi que la performance au contre la montre.

Mild Intrauterine Hypoperfusion Leads to Lumbar and Cortical Hyperexcitability, Spasticity, and Muscle Dysfunctions in Rats: Implications for Prematurity

Coq J-O, Delcour M, Ogawa Y, Peyronnet J, Castets F, Turle-Lorenzo N, Montel V, Bodineau L, Cardot P, Brocard C, Liabeuf S, Bastide B, Canu M-H, Tsuji M and Cayetanot F (2018) Mild Intrauterine Hypoperfusion Leads to Lumbar and Cortical Hyperexcitability, Spasticity, and Muscle Dysfunctions in Rats: Implications for Prematurity. Front. Neurol. 9:423. doi: 10.3389/fneur.2018.00423

Résumé : Cet article porte sur les effets d’une ischémie prénatale chez le rat. Ce modèle reproduit la plupart des symptômes de la paralysie cérébrale. Sur le plan fonctionnel, les rats présentent une hyper-réflexie et une spasticité. Les propriétés contractiles et le phénotype du muscle soléaire sont modifiés. Au niveau spinal, nous avons mis en évidence une baisse d’expression de KCC2, un transporteur des ions chlorure qui régule l’excitabilité cellulaire. Au niveau cortical, une hyperexcitabilité du cortex moteur a été observée. Globalement, l’ensemble des données suggère un cercle vicieux, qui conduit à l’émergence puis à la persistance des troubles neurodéveloppementaux liés à la prématurité et à la paralysie cérébrale, tels que des troubles sensorimoteurs, et probablement aussi une hyperactivité, des troubles de l’attention et de l’apprentissage.

Effects of pulmonary rehabilitation on daily life physical activity of fibrotic idiopathic interstitial pneumonia patients

Wallaert B, Masson N, Le Rouzic O, Chéhère B, Wémeau-Stervinou L and Grosbois JM. Effects of pulmonary rehabilitation on daily life physical activity of fibrotic idiopathic interstitial pneumonia patients. ERJ Open Research. 2018; 4: 00167-2017 [https://doi.org/10.1183/23120541.00167-2017].

Résumé : Cette étude montre que les programmes de réhabilitation respiratoire (RR) permettent d’améliorer l’anxiété-dépression, la qualité de vie et les capacités physiques (nombre de coups au test de stepper de 6 minutes) des patients atteints de pneumopathies interstitielles idiopathiques fibrosantes (PII-f). Cependant, nous ne reportons pas d’amélioration de l’activité physique quotidienne (accélérométrie) à la suite des programmes de RR. Autrement dit, ce n’est pas parce que les patients ont plus de capacités physiques à la suite des programmes de RR qu’ils les utilisent davantage. Dans de prochaines études, il serait intéressant de développer des programmes spécifiques susceptibles d’améliorer à long terme l’activité physique quotidienne des patients PII-f.

Older posts

© 2018

Theme by Anders NorenUp ↑